1, rue Huysmans - 75006 Paris, France | T:+33 01 45 49 02 68 | F:+33 01 42 84 29 76 Contactez-nous
Bricoleur de réel, Gaston Chaissac, épistolier de Monique Amirault

Bricoleur de réel, Gaston Chaissac, épistolier de Monique Amirault

 

Monique Amirault, Bricoleur de réel, Gaston Chaissac, épistolier.
Paris, Navarin-Le Champ freudien. Mai 2017. (170 p.)

Chaissac, « ce feu follet », n’est pas un artiste comme Dali ou Picasso, mais Monique Amirault s’est laissée entraînée sur le chemin de l’inconscient réel que lui révèle Chaissac. « Chaissac peut être un guide précieux […] pour tous ceux qui refusent d’être privés […] de cette liberté la plus intime, celle de l’inconscient et du symptôme ».

Par l’écriture, Chaissac traite son rapport à l’Autre méchant auquel il réplique par la langue en y faisant entrer l’économie de sa jouissance.

Chaissac vit avec Camille, institutrice en Vendée, et avec eux, Monique Amirault visite Sainte Florence, Boulogne, Vix, petites bourgades vendéennes moins connues que les Sables d’Olonne où l’œuvre de Chaissac peut être vue au Musée de l’Abbaye Sainte-Croix.

Pour Chaissac le peintre, le corps est instrumentalisé pour en faire surgir de nouvelles trouvailles : « Savez vous que je dessine en tenant le crayon non plus dans ma main mais dans ma bouche ?» explique-t-il. Chaissac traite les objets de rebut et ce traitement lui procure une fierté. Il refuse dès lors d’être rangé sous le signifiant de l’art brut et peint comme il écrit, par des assemblages de formes et des collages.

Allez vite vous procurer ce livre et parcourez-le. Très stimulant, cet ouvrage est aussi d’une grande richesse clinique.

Par Christine Maugin