1, rue Huysmans - 75006 Paris, France | T:+33 01 45 49 02 68 | F:+33 01 42 84 29 76 Contactez-nous
Chargement Évènements

« All Events

  • Cet évènement est passé

Le 30 septembre 2017
De 14h à 18h30 (accueil à 13h30)
Maison du Mexique, Cité Internationale Universitaire, 17 bd. Jourdan, 75014 Paris
Participation aux frais 10 € (étudiants et demandeurs d’emploi 5 €)
Renseignements : Laurent HUTINET: 06 98 51 83 00
mailto>

Détails

Date :
30 septembre
Heure :
14 h 00 min - 18 h 30 min
Catégories d’Évènement:
, ,
Étiquettes Évènement :
, ,

Colloque Les Calculs du sujet. Économie et psychanalyse

Initié par le groupe « Économie et psychanalyse » de l’Association Cause freudienne – Île-de-France
Économistes et psychanalystes se parlent peu. Très peu.
L’économie s’est constituée comme discipline bien avant la psychanalyse, et s’est développée en s’affranchissant de la religion et de la morale. Face à la philosophie politique, son discours a effectué une révolution dans la lecture du lien social, en restreignant son champ à la seule quantité.
La psychanalyse dépasse quant à elle la psychologie en saisissant le sujet au travers de sa prise dans la parole où se lit le désir de l’Autre : pour la psychanalyse aussi, le sujet est chiffré. Et le sujet calcule – mais pour exister comme subversion de cette opération.

Si Freud appréhende la société comme une formation amoureuse organisée autour d’un maître, Lacan, à partir de 1969, pluralise le lien social en quatre discours.
A priori, les deux disciplines semblent totalement étanches : l’économie se fonde sur le rejet de tout ce qui fait le quotidien de la psychanalyse : amour, idéal, désir, parole. Pour elle, rien que des nombres, et des agents qui ne font que calculer, et se calculer.
Pourtant, lorsqu’il se penche sur le lien social à partir du Séminaire XVI, Lacan fait appel non aux sociologues, mais aux économistes. Car ceux-ci s’affrontent, au moins depuis les Lumières, à la question de la jouissance et du lien entre les individus.
Nous suivons ce fil, pour traquer l’efficace du discours de l’économie et du discours du capitalisme que Lacan a ajouté en 1972 à la ronde des quatre autres discours, en supposant que les économistes en savent un bout sur la question. Et nous ne sommes pas déçus : puisque le nombre, c’est du réel.