1, rue Huysmans - 75006 Paris, France | T:+33 01 45 49 02 68 | F:+33 01 42 84 29 76 Contactez-nous
Chargement Évènements

« All Events

Samedi 22 septembre 2018 – 13h30 – 17h – Salle de conférence Jules Vallès – Médiathèque de Nantes – 24 quai de la fosse 44000 Nantes – Entrée 10 Euros – Tarifs réduits 5 Euros (étudiants et demandeurs d’emploi) Renseignements, Solenne Albert : solennealbert@hotmail.fr

Détails

Date :
22 septembre
Heure :
13 h 30 min - 17 h 00 min

L’événement traumatique, événement de dire / événement de corps

Conférence de Clothilde Leguil, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP. Avec la participation de Fouzia Taouzari, membre de l’ECF et de l’AMP.

Dans l’expérience d’une analyse, il est question de nommer ce qui a fait trauma pour un sujet. Mais comment dire ces traces du trauma qui ne sont pas d’ordre signifiant ? Si le traumatisme est de l’ordre d’un événement de corps, comme l’énonçait Jacques-Alain Miller, à quelles conditions la parole peut-elle faire résonner cet événement et ses conséquences sur le parlêtre ? A la fin d’une analyse, l’impossible à dire vient à se cerner lorsqu’il y a « une espèce de transmutation du signifiant à la lettre », comme le dit Lacan. C’est en en passant par un autre usage du signifiant, à rebours du sens, qu’il est possible d’en venir à cerner le réel, l’écho de la parole dans le corps et de le nommer. L’événement de corps, qui est un événement de dire, est aussi ce qui marque de son sceau le rapport du sujet à la langue. L’effort pour nommer le trauma est effort pour nommer l’événement de dire et ses effets sur le corps. Cette nomination qui n’ajoute pas du sens mais introduit un vide de sens, est aussi ce qui peut conduire au dénouement d’une analyse.