1, rue Huysmans - 75006 Paris, France | T:+33 01 45 49 02 68 | F:+33 01 42 84 29 76 Contactez-nous

Hommage à Judith Miller

COMMUNIQUÉ DE LA PRÉSIDENTE DE L’ECF

Paris le 7 décembre 2017

Judith Miller nous a quittés dans la nuit du 6 au 7 décembre. Présidente du Champ freudien, elle a consacré sa vie à la diffusion de la psychanalyse. Notre dette est immense.

L’École de la Cause freudienne adresse ses condoléances attristées et sa profonde émotion à son époux, Jacques-Alain Miller, sa fille Eve, son fils Luc et ses petits enfants.
Christiane Alberti, Présidente de l’ECF


 

COMMUNIQUÉ DE L'ASSOCIATION MONDIALE DE PSYCHANALYSE

C’est avec une profonde douleur que nous apprenons le décès survenu la nuit dernière, le 6 décembre 2017, de Madame Judith Miller, Présidente de la Fondation du Champ freudien.
Judith, notre chère Judith à qui nous devons tant, par son travail décidé, par sa force et son enthousiasme, par son dévouement absolu à la cause analytique et à l’orientation lacanienne étendue à tous, par son sourire joyeux, par l’extrême soin porté à la singularité de chacun et pour tout ce que nous ne pouvons dire, au-delà des mots.
Nous voulons transmettre, au nom de tous les membres et amis de l’Association Mondiale de Psychanalyse et du Champ freudien, nos plus sincères condoléances et nos pensées les plus affectueuses à son époux Jacques-Alain Miller, à ses enfants Eve et Luc, à ses petits-enfants et tous ses proches.
Miquel Bassols, Président de l’AMP

 

COMMUNIQUE DE L'EFP

M’est parvenue ce matin la très triste nouvelle du décès de Judith Miller. Déjà depuis longtemps nous manquait sa présence, rendue impossible par la grave maladie qui l’a tenue, ces dernières années, loin de nos moments de travail lors de nos congrès ou de nos rencontres et qui l’a portée à expirer dans la nuit du 6 au 7 décembre. Son décès a rendu son absence irréversible, une vraie perte. Judith Miller était une présence animée d’un désir décidé vers la psychanalyse de Lacan et sa diffusion qui a rendu possible la construction de notre monde analytique : le Champ freudien et les institutions qui lui sont reliées, les Instituts de formation, les Ecoles de l’Association mondiale de Psychanalyse. Parmi elles également l’EuroFédération de Psychanalyse, résultat du désir d’une communauté analytique d’orientation lacanienne en Europe qui aujourd’hui existe et est vivante aussi grâce à elle, et que je me trouve à représenter et je veux l’en remercier.
Je désire exprimer, avec le Bureau de la EFP, toute notre proximité et solidarité dans la douleur à Jacques-Alain Miller, à ses enfants Eve et Luc, à ses petits-enfants, à tous les collègues et les personnes chères qui ont pu faire l’expérience de la vitalité de Judith.Milan, jeudi 7 décembre 2017Le Président et le Bureau de la EFP
Domenico Cosenza
Maria Bolgiani
Alide Tassinari


 

COMMUNIQUÉ DU COMITÉ D’ACTION DE L’ÉCOLE UNE

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la nouvelle du décès de Judith Miller. Présidente de la Fondation du Champ Freudien, elle a été, avec son mari Jacques-Alain Miller, celle qui a œuvré avec le plus d’ardeur pour promouvoir l’héritage de Jacques Lacan, son père.

Le souvenir de sa ténacité délicate et infatigable, de son remarquable intérêt pour le singulier et le nouveau, de son écoute attentive, curieuse et fine, continuera de nous accompagner, ainsi que sa discrétion et son courage.

Aujourd’hui, nous voudrions nous souvenir d’elle au travers des mots qu’elle avait prononcés en ouverture du IXe Congrès de l’Association Mondiale de Psychanalyse : Un Réel pour le XXIe siècle, sous le titre « Faire face au Réel » :

« Je ne vois que deux avantages à cette situation. La première est que cela a mis en évidence pour moi que personne n’est indispensable. Être responsable c’est en tenir compte, et sérieusement. Cela veut dire se tourner vers l’avenir. Il faut trouver qui saura prendre la relève et aucunement s’en laver les mains. Faire place aux jeunes est donc le premier avantage que je vois dans la situation où je me trouve ».

Son désir a fortement animé la cause qui nous rassemble et l’a rendue jeune. Puisse sa mémoire continuer à encourager le travail de chacun de nous dans ce jeune Champ Freudien.

Au nom de chacun d’entre nous, et au nom du Comité d’Action de l’École Une, nous adressons nos condoléances affectueuses à son mari Jacques-Alain Miller, à ses enfants Luc et Ève, à ses petits-enfants, à sa famille et à ses amis.

Paloma Blanco Díaz, Florencia Fernández Coria Shanahan, Victoria Horne Reinoso (coordinatrice), Ana Lucia Lutterbach Holck, Débora Rabinovich, Massimo Termini, José Fernando Velásquez 


 

COMMUNIQUÉ DE L’INSTITUT PSYCHANALYTIQUE DE L'ENFANT

Judith Miller n’est plus et quelque chose de très précieux qui, dans le Champ freudien et pour le Champ freudien, nous était essentiel s’est comme envolé, avec un léger bruissement d’aile. Cela n’a pas disparu, non, mais cela a pris place ailleurs, en chacun de nous, dans un lieu où se recueillent les marques des rencontres qui comptent.

Y demeure toujours ce vecteur d’un désir qui s’affirmait, envers et contre tout, pour faire valoir la vie qui vaut la peine pour tous ceux, prisonniers, enfants et adolescents en souffrance, tous les cabossés de la norme sociale, qui étaient en mal d’issue. Pour ceux-là, inlassablement, elle se faisait le héraut du discours analytique, de ses surprises et de son pouvoir d’insurrection, et elle n’hésitait pas à tarabuster les psychanalystes pour qu’ils donnent leur meilleure part et qu’ils inventent du nouveau pour ceux-là.

Et cela fut fait. Tous les groupes du Champ freudien, dont elle était l’interlocutrice attentive et attentionnée, en témoigneront dans les jours qui viennent. Nombreux seront les textes, interventions, entretiens, qui seront publiés. Nous y découvrirons ce qui nous avait peut-être échappé dans la tâche commune, tant sa présence était faite d’intensité et de simplicité : les portants rigoureux de la logique d’une vie qui s’affronte à un destin hors du commun.

Nous ne l’oublierons pas.

Au nom des si nombreux collègues qui ont travaillé et se sont formés avec elle dans le Champ freudien – dans les groupes du CEREDA, les laboratoires du CIEN, les institutions du RI3, et bien d’autres lieux – le Comité d’initiative de l’Institut de l’Enfant, dont elle était partie prenante depuis sa création, adresse ses condoléances et ses amicales pensées à Jacques-Alain Miller, à Ève Miller-Rose et Luc Miller, ses enfants, et à ses petits-enfants.

Jean-Robert Rabanel, Daniel Roy, Alexandre Stevens


 

Adieu Madame Judith Miller, présidente du Champ freudien

Cette immense communauté que vous avez fait naître, le Champ freudien, vous l’avez fait  grandir avec votre présence délicate et ferme, traits d’une femme qui n’a jamais hésité sur qu’elle avait à faire. Cette fidélité inébranlable à sa tâche, fut un enseignement pour nous tous. Nous vous avons aimé Judith,  souvent beaucoup et parfois un peu moins, car  en vous suivant, nous saisissions avec un temps de retard sur le vôtre, les enjeux que vous aviez déjà cernés et la distance que vous y aviez prise. Sûr que votre regard nous accompagnera dans ce qui reste à faire, permettez-moi de vous dire, au nom de tous, l’énorme douleur de vous avoir perdue. Un grand poète aussi universel que vous l’êtes devenu sans y penser, séjournant dans un lieu-dit, situé entre les Andes et le Pacifique, nommé « Isla Negra », écrivait dans son vingtième poème, « court est l’amour et long est l’oubli ». Rien n’arrêtera le progrès du Champ freudien car nous et tous ceux qui nous suivent, veillerons de près à qu’il en soit ainsi. Votre œuvre, Chère Madame, vous l’avez  faite pour durer.
Incomparable Judith, « hasta siempre » !
Luis Solano, (From Ten Line News n° 881, 11 décembre 2017)

 

Condoléances

Toute la Commission d’Organisation du XI Congrès de l’AMP souhaite manifester son respect et sa profonde tristesse pour le décès de Judith Miller, Présidente de la Fondation du Champ Freudien et activiste infatigable de la cause freudienne.

Il n’y a pas d’orphelin lorsque la transmission se réalise.


 

La Main à l'Oreille

Membre de LaMàO, Judith Miller a été notre plus enthousiaste soutien depuis la fondation de notre association. Son affection, son regard pétillant, son désir décidé, sa force vive, son courage nous manquent.
Nous sommes profondément tristes et nous adressons nos condoléances à sa famille et à ses proches.

Mireille Battut, Présidente,
Mariana Alba de Luna, Chargée Culturelle
et tous les membres de «La Main à l’Oreille ».

 

 


 

Cercle de Varsovie de Psychanalyse

Le départ de Judith Miller constitue une perte énorme pour un grand nombre de personnes et de milieux. Le Cercle de Varsovie de Psychanalyse s’est constitué avec l’aide bienveillante de Judith, son personnage a été et restera pour nous un appui et une inspiration.
Nous adressons nos condoléances à Jacques-Alain Miller, aux enfants et aux petits-enfants de Judith.

Le Bureau du Cercle de Varsovie de Psychanalyse de la NLS.


 

Discours de Fondation de l'Ecole brésilienne de psychanalyse

Extrait du film de Gérard Miller : Rendez-vous chez Lacan