Imprimer

---

---

L'Orientation lacanienne

L’Orientation lacanienne, c’est l’enseignement de Jacques-Alain Miller, prononcé dans le cadre du Département de Psychanalyse de Paris VIII. Ce cours se poursuit d’année en année à un rythme hebdomadaire.

Le cours a lieu au théâtre Dejazet.  Son adresse est : 41, Boulevard du Temple - 75003 Paris (métro République). L’accueil se fera à partir de 13h15. Le cours commencera à 14h (jusqu’à 15h30).

Le cours de Jacques-Alain Miller est ouvert à tous.

Depuis 1973,

Jacques-Alain Miller ne cesse de remettre l’ouvrage sur le métier. Dans une première série d’enseignement d’abord, lisant Lacan à partir de sa formation de philosophe, à l’Université expérimentale de Vincennes. Puis, en 1981 - le Département de Psychanalyse ayant trouvé refuge à Saint-Denis, J.-A. Miller choisit d’enseigner dans des locaux loués sur Paris - , après une brève interruption, il redémarre, en tant que pratiquant la psychanalyse cette fois, une deuxième série.

C’est « Scansions dans l’enseignement de Lacan », « Du symptôme au fantasme », etc. Cette série s’achève avec « Le partenaire-symptôme » en 1998, pour reprendre, troisième en la matière, d’un nouvel élan avec, entre autres, « Les paradigmes de la jouissance », « Biologie lacanienne et événement de corps ».

L’année 2001-02 commence par trois leçons sur « La “formation” de l’analyste » (Revue La Cause freudienne n° 52, Paris, diffusion Seuil, novembre 2002), puis se met au pas d’un séminaire en collaboration avec des collègues de l’École de la Cause freudienne, et principalement avec Éric Laurent. Le thème de la pratique du cas est alors mis à l’étude dans la suite des Journées de l’ECF 2001 qui se déroulèrent sous le titre « Tu peux savoir comment on analyse à l’École de la Cause freudienne ». L’année se poursuivra en « Réflexions ». C’est début 2002 « Le moment présent » qui fait la préoccupation des protagonistes de ce cours-séminaire, puis « La pratique du contre-transfert » dans ses conséquences pour la théorie psychanalytique, et encore « Inconscient et politique », et enfin « La honte ».

L’année 2002-2003 débute sous le signe de l’oracle, puis est baptisée en cours d’année « Un effort de poésie ». La publication de la satire Le neveu de Lacan la scande, début 2003. S’amorce alors à sa suite une partie intitulée « Psychanalyse et société », et l’année s’achève sur le thème « Religion, psychanalyse ». On trouvera ici les deux premières leçons sur ce thème (Orientation lacanienne III, 5, leçons des 14 et 21 mai 2003), les deux suivantes étant publiées dans la revue La Cause freudienne sur « Des gays en analyse ? »

L’année 2003-04 démarre avec un débat sur l’amendement Accoyer sur les psychothérapies et le rapport Cléry-Melin. On lira à ce propos : Lettre à Bernard Accoyer et à l’opinion éclairée, Le nouvel Âne. Deux leçons de ce cours (avec Jean-Claude Milner) seront publiées dans Evaluation, d’autres dans Quarto et La Cause freudienne, notamment celles consacrées au Séminaire L’angoisse de Jacques Lacan.

L’année 2004-05, est au début entièrement occupée par le Séminaire Le sinthome de Jacques Lacan (cf. La Cause freudienne n° 60 à 63), puis le cours va suivre le fil d’une actualité mouvementée.

L’année 2005-06 est introduite par « Illumination profanes » et se poursuit sur un commentaire du Séminaire de Jacques Lacan D’un Autre à l’autre.

L'orientation lacanienne III, 9 (2006-07) Le tout dernier Lacan

L'année aura été entièrement consacrée au tout dernier enseignement de Lacan, c'est-à-dire celui qui débute avec son dernier article conséquent de 1978, renommé par J.-A. Miller " L'esp d'un laps " (Autres écrits, p. 571-73) pour se poursuive avec les Séminaires XXIII et XXIV, respectivement De l'insu que sait de l'une-bévue sait l'amour et du Moment de conclure (à paraître au Seuil).

De ces dix-sept leçons magistrales, les huit premières ont été publiées dans les revues de La Cause freudienne, Quarto, La petite Girafe, la totalité devant sortir au Seuil :

  1. L'inconscient réel
  2. L'esp d'un laps
  3. L'esp d'une hallucination
  4. " De l'inconscient au réel " : une interprétation. 1. Inconscient-savoir "
  5. " De l'inconscient au réel " : une interprétation. 2. Pensée étrange de Lacan
  6. La passe bis
  7. L'envers de Lacan
  8. S'il y a la psychanalyse, alors

Les neuf leçons suivantes sont en attente de publication, et traitent respectivement des points suivants :

  • 9. De l'Autre à l'Un
  • 10. Psychanalyse absolue
  • 11. Le sens et le trou
  • 12. Une nouvelle voie romaine
  • 13. Contre-psychanalyse
  • 14. Tout est délire
  • 15. Les colonnes du Temple de la psychanalyse
  • 16. L'étoffe d'une psychanalyse
  • 17. Le fil de Spinoza

L'orientation lacanienne III, 10 (2007-08) Tout le monde est fou

L'année débuta par cinq leçons d'un témoignage de passe, dans un contexte très animé par la mobilisation autour de la campagne dépression.

De retour d'un voyage à Québec, la sentence lacanienne " Tout le monde est fou, c'est-à-dire délirant " est commentée dans son contexte, et donnera la clé de l'année.

Puis vint, en janvier 2008, le " moment spinoziste " venant surmonter la perspective polémique, avec une critique pointue du cognitivisme. A la suite de cette nouvelle série de cinq leçons, le mois de mars fit l'objet de réflexions réalistes sur la psychanalyse autour de la notion proposée d'" une psychanalyse liquide ", pour nous en proposer son " interprétation lacanienne " s'appuyant sur le tout dernier enseignement de Lacan et sa déstructuration de la psychanalyse par les nœuds.