1, rue Huysmans - 75006 Paris, France | T:+33 01 45 49 02 68 | F:+33 01 42 84 29 76 Contactez-nous

Lectures théoriques

« Nous voulons amener le lecteur à une conséquence où il lui faille mettre du sien » – Jacques Lacan.

Toute pratique psychanalytique est sous-tendue par une orientation théorique. S’atteler à l’écriture pour partager ses élaborations est une invitation que l’ECF propose à ses membres.

Des textes écrits par des psychanalystes sur la clinique et la pratique analytique sont offerts à la lecture. Des balises (ou mots-clés) vous permettent de vous orienter dans votre recherche.

  • Un impossible accord : amour et non-rapport sexuel

    7 mars 2016

    Sophie MARRET-MALEVAL Au cœur du dernier enseignement de Lacan, la tension entre deux énoncés. Le premier : « il n’y a pas de rapport sexuel », et puis en regard de cet énoncé, il affirme dans Encore : « ce qui supplée au rapport sexuel, c'est précisément l'amour »...

    En savoir plus
    0
  • L’en deçà et l’au-delà de la thérapeutique

    10 février 2016

    François LEGUIL L’histoire concrète de la psychanalyse commence avec la psychanalyse appliquée à la thérapeutique. Jacques Lacan le souligne en 1936, puis le rappelle un demi siècle plus tard.

    En savoir plus
    0
  • La passe, interprétation de la psychanalyse

    11 janvier 2016

    Esthela SOLANO-SUAREZ Considérer la passe comme l’interprétation majeure de la psychanalyse donnée par Lacan me semble une proposition très féconde, dont on peut tirer des conséquences. Cette proposition a été avancée par J.-A. Miller dans son cours du 19 mars 2008.

    En savoir plus
    0
  • Nouvelles érotiques du divin

    7 décembre 2015

    Eric LAURENT Il y a une voie européenne vers Dieu. Je la suivrai à partir de la Révolution Française. Napoléon, écrivant au Pape l’année du concordat, formulait simplement la nécessité de la religion dans la société nouvelle, «  Comment avoir de l’ordre dans un état sans religion ? La société ne...

    En savoir plus
    0
  • Le couple patient-soignant : « L’Aimée de mathèse »

    5 octobre 2015

    Guy BRIOLE « L’Aimée de mathèse »(1), c’est ainsi que Lacan rappelle en 1976, à la fin de son enseignement, ce qui, dans cette rencontre, lui imposa Freud. Comment mieux aborder cette question du couple patient-soignant qu’en rappelant ce que chacun, Aimée comme Lacan, doit à l’autre.

    En savoir plus
    0
  • De l’enfant objet à l’enfant sujet

    16 septembre 2015

    Maryse Roy Dans la « Note sur l’enfant » (1) choisie comme boussole, Jacques Lacan distingue deux grands types de symptôme ; ceux qui relèvent du couple familial et ceux qui tiennent de la relation duelle à la mère. Cette distinction est décisive lorsque nous accueillons des parents et que...

    En savoir plus
    0
  • Interpréter le symptôme de l’enfant

    16 septembre 2015

    Hélène Deltombe À plusieurs reprises au cours de son enseignement, Jacques Lacan a souligné que l’enfant prend le langage très au sérieux. Cette remarque est à elle seule une indication précieuse pour l’analyste qui, en étant attentif à chaque mot prononcé par l’enfant, peut lui permettre de s’y arrêter et...

    En savoir plus
    0
  • Yes, he can !

    24 août 2015

    Paulo Siqueira Formidable surprise : Barak Obama est prix Nobel de la Paix ! Alors qu’à l’ère de Bush, de Tony Blair, de Sharon et d’autres semblables, les va-t-en-guerre avaient le vent en poupe, il revient au « Premier Noir » Président des USA d’oser parler de négociation avec les...

    En savoir plus
    0
  • Vertigineux Sollers

    24 août 2015

    Fabian Fajnwaks Discours parfait n’est pas le qualificatif que Sollers appliquerait à son dernier livre, comme on peut le lire ces jours-ci dans les blogs, sites ou critiques journalistiques ou l’entendre dans les émissions littéraires télévisées. Logos téleios est le titre des Evangiles hérétiques grecs trouvés par hasard sous le sable...

    En savoir plus
    0
  • User la vérité

    24 août 2015

    Jacqueline Dhéret Il y a plusieurs politiques du symptôme. Il y a celle qui veut adapter le sujet au discours du maître, profondément ébranlé par le discours de la science. Douce en ses formes, autoritaire en son fond, elle entend ramener la singularité à l’universalité. Il y a la politique...

    En savoir plus
    0