1, rue Huysmans - 75006 Paris, France | T:+33 01 45 49 02 68 | F:+33 01 42 84 29 76 Contactez-nous

La Cause du Désir n° 106 : Créer l’élangues

La Cause du Désir n° 106 : Créer l’élangues

La Cause du Désir n° 106 : Créer l’élangues

Commandez sur ecf-echoppe

Dans ce numéro La cause du désir s’intéresse à la vie des langues et de la parole dans un monde qui semble de plus en plus dominé par les algorithmes et par une écriture chiffrée qui semble exclure les sujet et les effets poétiques, si modestes soient-ils, qu’il peut imprimer à la langue. L’analyse rejoint le préoccupation des poètes et des philosophes quant au risque de la disparition de cette dimension propre et essentiel à l’être parlant.

Présentation

L’élangues nomme l’entrechoquement de lettres et de sons habitant les mots et les phrases, le mouvement permanent à l’origine des équivoques qui ont frappé le corps du parlêtre et leur empreinte que l’histoire y a laissées en déterminant ses symptômes. Si ce mot s’écrit au pluriel c’est parce que la langue est multiple à s’ouvrir dans l’inconscient, cette langue qui n’a pas de langue car elle est lalangue. Son élan est plus proche de la lalation infantile en ce qu’il conjugue parole et satisfaction que de l’élation maniaque qui tire son euphorie de l’agitation des signifiants dans leur copule. La valeur poétique de la langue et la richesse de ses idiomes seraient-elles menacées par le mirage d’une langue universelle modelée selon les seuls algorithmes ? Dans ce monde fasciné par l’intelligence artificielle et la traduction automatique sans corps et sans sujet, la langue résiste pourtant et continue d’ouvrir des interstices d’où jaillissent ses effets de poiesis.

Points forts
• Un échange inédit de lettres entre Jacques Lacan et Francis Ponge
• Un cours de Jacques-Alain Miller sur « Lalangue »
• Des entretiens avec Barbara Cassin, Thiphaine Samouyault et Anne Portugal et Agnès Thurnauer
• Des textes d’orientation théorique et clinique qui déplient le thème de ce numéro

SOMMAIRE

ÉDITORIAL
Indestructible élan, Fabian Fajnwaks

ARCHIVES LACAN
« Sentir la portée de notre dire », Laura Sokolowsky
« Cher Ponge, c’est Lacan », lettres Lacan-Ponge

HOMMAGE
« Ce n’est pas avec des idées qu’on fait une psychanalyse », Pierre Malengreau

LA PSYCHANALYSE AU XXIe SIÈCLE
Une clinique de l’événement, Pascale Fari
Psychanalyse en immersion, Jacques-Alain Miller

L’ÉCRIT ET LE SON
Lalangue et le forçage de l’écriture, Éric Laurent
Jouer de l’élangues, Esthela Solano-Suárez
La Lalangue et « L’étourdit », Philippe La Sagna
L’élangues, énigmatique sinthome, Nicole Borie
Traverser les frontières et traverser les langues, Susanne Hommel

RENCONTRE AVEC TIPHAINE SAMOYAULT
Le pluriel des langues, propos recueillis par Ariane Chottin & Omaïra Meseguer

UNE ŒUVRE ET SON INVITÉE À ÉCRIRE
Retour sur Babel, Michèle Elbaz

LA MÉMOIRE ET LE SOUVENIR
Les mémoires et l’oubli, traces et marques, Marie-Hélène Brousse
Image humaine, conversation entre Aharon Appelfeld et Claudia Iddan

RENCONTRE AVEC BARBARA CASSIN
Ce qu’on ne cesse pas de (ne pas) traduire, propos recueillis par Fabian Fajnwaks et Clotilde Leguil

CE QUE LA CLINIQUE NOUS ENSEIGNE
D’une langue à l’autre, un élan possible, Marina Frangiadaki
Soumaki, Marie Laurent
« Comment ça s’happelle ? », Daphné Leimann
Langue d’or, Adela Bande-Alcantud
Le sujet autiste et l’embrouille de sa langue, Bruno de Halleux
La langue empêchée, Anicette Sangnier

HISTOIRE
Universelle donc secrète, Luc Garcia

RENCONTRE AVEC ANNE PORTUGAL
Se glisser dans la langue, propos recueillis par Ariane Chottin & Omaïra Meseguer

LA PASSE, AVENTURE DU SIÈCLE
Faire vibrer la vie avec des bouts d’langue, Anne Béraud
Equibocarse, Florencia F.C. Shanahan
Un nouvel ancrage dans lalangue, Sophie Gayard

DÉTOUR
Malaise dans l’alèthosphère, Geert Hoornaert

À LA LETTRE
Ce qui ruisselle des mythes. À propos des Métamorphoses d’Ovide, Pénélope Fay

BRÈVES DE DIVAN
Hélène Guilbaud, Myriam Chérel, Céline Aulit, Vanessa Sudreau

FENÊTRE-RENCONTRE AVEC AGNÈS THURNAUER
La corporéité de lalangue, propos recueillis par Fabian Fajnwaks et Ariane Chottin