1, rue Huysmans - 75006 Paris, France | T:+33 01 45 49 02 68 | F:+33 01 42 84 29 76 Contactez-nous
Chargement Évènements

« All Events

  • Cet évènement est passé

Au local de l’ACF MC

11 bis, Rue Gabriel Peri

63000 Clermont-Ferrand

Participation aux frais : 8 euros

Détails

Date :
15 février
Heure :
10 h 00 min - 12 h 30 min
Catégories d’Évènement:
, ,
Étiquettes Évènement :
, ,

L’analyste, gardien de l’ombilic du rêve

Conférence de Valeria Sommer-Dupont, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP

Membre de la Commission d’organisation du Congrès de l’AMP

Freud a accordé au rêve la distinction de voie royale d’accès à l’inconscient. Ce faisant des places furent attribuées : l’analysant rêve, l’analyste interprète. Le rêve comme formation de l’inconscient est le résultat d’un travail d’articulation signifiante (condensation et déplacement, métaphore et métonymie). Adressé à l’analyste, soit sous transfert, un sens s’y cache, une vérité que l’analyste par le travail d’interprétation vise à dévoiler.
Freud a rencontré une pierre sur le terrain onirique, une limite à son travail d’interprétation par le sens qu’il appela « l’ombilic du rêve ». Lacan fera de cet obstacle la pierre angulaire d’une clinique des rêves qui, au regard du premier abord freudien, apparaît comme subversive. Les places sont disloquées : le rêve interprète, l’analyste se garde de suturer la béance désignée par l’ombilic. Mettant la vérité à sa place, sans l’ébranler, l’analyste oriente l’usage du rêve à partir de l’Unerkannt, du non-reconnu, nom du réel. Nous tenterons de mesurer ensemble les conséquences cliniques de cette subversion.