1, rue Huysmans - 75006 Paris, France | T:+33 01 45 49 02 68 | F:+33 01 42 84 29 76 Contactez-nous
Chargement Évènements

« All Events

  • Cet évènement est passé
Le samedi 1er octobre 2016, , Salle de conférence, Médiathèque 2e étage, Place du 10 mai 1981,
66350 Toulouges (près de Perpignan).
Accueil à partir de 9h15 : atelier clinique 9h45 – 12h30, conférence de Philippe Lacadée 15h – 17h30.
Participation aux frais : 10 € (5€ demandeurs d’emploi et étudiants).
Renseignements : Sylvie Baudier 0670914344, Christian Fortes 0677272870.
Inscriptions : Katharina Heuser 0648714514.

Détails

Date :
1 octobre 2016
Heure :
9 h 15 min - 17 h 30 min
Catégories d’Évènement:
, ,
Étiquettes Évènement :
, , ,

Les adolescents du réel

Le bureau des villes Perpignan-Narbonne de l’ACF-Voie Domitienne et le Groupe Kalimeros invitent à une journée d’atelier clinique (matin) et conférence (après-midi) en présence de Philippe Lacadée, psychanalyste, membre de l’ECF.
L’adolescence est une période sensible où le risque existe de basculer vers le pire. Avec l’éveil sexuel, le corps se transforme, c’est l’irruption de l’inconnu, “le réel de la puberté” (1) que Freud appelait “les métamorphoses de la puberté” (2). La sexualité fait “trou dans le réel” (3). Aucun mot ne suffit, ne convient face à ce qui se modifie chez les adolescents, dans leurs corps, dans leurs rêves, dans les liens parentaux, dans l’abord de la sexualité, dans la rencontre avec l’autre sexe … Face à un impossible à dire, les jeunes ne disposent d’aucune réponse établie. Lorsque le sujet adolescent est en impasse avec une violence qui ne cesse de le déborder, “parler … devient une embrouille” (4), ne respectant alors plus l’autorité, désarrimé de son lien avec un autre qui sait, il n’est plus possible de parler. Il se retrouve seul, solitaire dans une jouissance sans limite, hors sens, face au réel indicible. “Notre époque est celle des adolescents du réel, qui préfèrent court-circuiter l’Autre porteur d’une parole à laquelle ils n’accordent plus de crédit et traiter le réel de la jouissance par le rapport direct à l’objet de consommation et un usage singulier du langage” (4). Risqueront-ils toute leur vie ou est-il possible pour ces adolescents de “réinventer une place dans l’Autre en parlant” (5), de trouver un arrangement singulier pour organiser son rapport au monde, se séparant alors d’une jouissance d’être un adolescent en impasse ? …
Sylvie Baudier, responsable du bureau des villes Perpignan-Narbonne.
(1) Lacadée, P., “Le malentendu de l’enfant”, éd. Michèle, Paris, 2010, p. 333.
(2) Freud, S. “Trois essais sur la sexualité”, éd. Gallimard, 1923, chap. 3.
(3) Lacan, J. “Autres écrits, préface à l’éveil du printemps”, éd. Seuil, Paris, avril 2001, p. 562.
(4) Lacadée, P. dans “Jusqu’aux rives du monde, une école de l’éxpérience”, Joseph Rosetto, éd. Striana 2007, p. 185.
(5) Lacadée, P. “Vie éprise de parole”, éd. Michèle, Paris, 2012, p. 147, p. 159.