1, rue Huysmans - 75006 Paris, France | T:+33 01 45 49 02 68 | F:+33 01 42 84 29 76 Contactez-nous

La Troisième – Théorie de lalangue

La Troisième – Théorie de lalangue

La Troisième – Théorie de lalangue

Jacques Lacan, Jacques- Alain Miller

Commandez sur ecf-echoppe

Présentation

Jacques Lacan — La Troisième

Rome. La première fois, ce fut, en 1953, « Fonction et champ de la parole et du langage », où Lacan posait les bases de son enseignement. La seconde : en 1967, dans « La psychanalyse. Raison d’un échec », il stigmatisait l’arrêt de la pensée dans le champ ouvert par Freud.

À la troisième, en 1974, c’est l’heure de lalangue, de la jouissance, du nœud borroméen.

 Jacques-Alain Miller — Théorie de lalangue

1974 : j’avais trente ans, c’est l’année où je suis remonté sur mon cheval pour n’en plus descendre. Et me voici au 40e anniversaire de la mort de Lacan, à dire avec mes camarades de l’Association Mondiale de Psychanalyse : « Ce n’est qu’un début, continuons le combat ! »

Lequel ? le combat des Lumières : il est vital, disait Lacan en 1966, « dans un domaine où l’aurore même tarde », celui de la psychologie et de la psychopathologie. — JAM

Sommaire

Circonstances par Jacques-Alain Miller

 La Troisième

Jacques Lacan

 Commentaire sur la Troisième de Jacques-Alain Miller

Théorie de lalangue 

Jacques-Alain Miller