1, rue Huysmans - 75006 Paris, France | T:+33 01 45 49 02 68 | F:+33 01 42 84 29 76 Contactez-nous

Pourquoi Lacan

Pourquoi Lacan

Pourquoi Lacan

Sous la direction de Anaëlle Lebovits-Quenehen

Commandez sur ecf-echoppe

Présentation

Pourquoi Lacan. Ce livre rend compte d’un choix pour Lacan dont les effets se déclinent d’une contribution à l’autre. Certains des auteurs ici réunis nous parlent ainsi de leur rencontre avec l’homme, d’autres avec son enseignement, ses écrits, ou un analyste lacanien qui les a mis sur la voie de Lacan… Dans ce livre, des psychanalystes bien sûr, mais aussi des écrivains, des metteurs en scène, des acteurs, des poètes, des penseurs, un architecte, un cinéaste et un mathématicien. C’est que Lacan qui s’intéressait à tout intéresse en retour, et comme en écho, bien au-delà des seuls psychanalystes.

Si chacune de ces contributions est bien sûr singulière, nous avons pourtant fait le pari de les regrouper en trois parties :

La première, « J’ai rencontré Lacan », réunit des textes et des entretiens témoignant de l’impact produit par cette rencontre. Si la plupart nous en font un récit émaillé d’anecdotes irrésistibles et de ces divins détails prompts à nous figurer Lacan, François Regnault, qui ouvre la rubrique, nous entraîne avec lui dans sa lecture de Lacan, quand Judith Miller nous fait voyager dans le monde, partout où Lacan est présent. Parmi ces premiers contributeurs, Jacques-Alain Miller nous présente Lacan dans un grand entretien où s’aperçoit aussi que faire le récit de sa rencontre avec Lacan ne va pas sans y découvrir, et du même mouvement, quelque chose de soi.

Dans la seconde rubrique, « Avec Lacan », des hommes et des femmes témoignent de leur travail avec ou en écho à l’enseignement de Lacan. Nous y avons aussi invité des plasticiens dont certains interprètent librement le titre du livre, quand d’autres nous ont donné la reproduction d’une œuvre directement inspirée par Lacan, ou qui résonne avec une citation pour nous emblématique.

Enfin, la troisième et dernière partie de ce volume, « Lacan après Lacan », compte les contributions de douze psychanalystes quarantenaires, qui ont donc découvert Lacan in abstentia. Ils témoignent de ce que Lacan a pour eux d’essentiel en reprenant une citation, une thèse, un éclairage qui les a particulièrement emballés, ou en disant pourquoi et comment Lacan les a embarqués.

Pour être en nombre, les auteurs de ce volume n’achèvent pourtant pas de nous présenter Lacan. C’est qu’en faire le tour est impossible. En cela, sans doute Lacan tient-il au réel. De fait, si Lacan est bel et bien identifiable, il n’est jamais tout à fait identique à lui-même – c’est d’ailleurs justement ce qui estampille son style si singulier. Dans le genre inimitable, disons que Lacan est un modèle ! On ne l’approche que par touches singulières, ces touches
où passent sa vivacité et sa fulgurance.

« Le réel, c’est quand on se cogne », dit Lacan. En cela aussi, il s’avère qu’il tient au réel. Ceux qui témoignent ici de leur rencontre avec lui s’y sont en effet cognés, mais heureusement, par un coup de chance – de ceux qui relancent le désir. C’est ce double désir, celui de Lacan comme celui qu’il suscite, qui donne à ce livre sa pulsation.