1, rue Huysmans - 75006 Paris, France | T:+33 01 45 49 02 68 | F:+33 01 42 84 29 76 Contactez-nous

Quarto n°123 : La réson du rêve

Quarto n°123 : La réson du rêve

Quarto n°123 : La réson du rêve

Commandez sur ecf-echoppe

La conception du signifiant dans le dernier Lacan remet en question les fondations de son enseignement. Quelles conséquences pour le statut de l’inconscient ? Pour la pratique ? Pour l’interprétation des rêves ? Et pour la fin de l’analyse ?

Présentation

Ce numéro de Quarto se penche sur la conception du signifiant dans le dernier Lacan. Celui-ci a en effet ébranlé les piliers de son enseignement pour retrouver le Freud de L’Interprétation des rêves, qui fait du rêve une satisfaction hallucinatoire du désir. Les témoignages de passe démontrent par ailleurs comment le signifiant percute le corps, y compris dans le rêve. La trajectoire d’une analyse s’en trouve modifiée, le désinvestissement pulsionnel cède le pas au savoir y faire avec la jouissance.
Montrant la voie au psychanalyste, des artistes comme Joyce, Queneau, Mallarmé, Valéry, Ponge jouent de la motérialité de la langue, défaisant le sens pour cerner un vide.
Cette nouvelle clinique s’avance en prenant en considération la jouissance féminine, qui s’éprouve mais ne peut se dire. Y a-t-il une fin d’analyse proprement féminine ? Que devient le ravage dans la clinique psychanalytique de la féminité ?
• Deux leçons issues du cours de Jacques-Alain Miller Le Partenaire-symptôme.
• Le rêve en fin d’analyse : vérité ou réel ?
• Une mise au point sur la trajectoire d’une analyse – du fantasme au sinthome.
• Des témoignages d’AE et d’ex-AE concernant la passe « au féminin ».
• Des écrivains montrent la voie aux psychanalystes en faisant réson-ner la langue.

Sommaire

Éditorial
Guy PoblomeL’orientation lacanienne
Jacques-Alain Miller : L’autre satisfaction – 1
Jacques-Alain Miller : L’autre satisfaction – 2
°
Lire Lacan
Concepts du dernier Lacan
Esthela Solano-Suárez : Sublimation et escabeau
°
Les enseignements de la passe
Pourquoi la passe ?
——Anne Lysy : Que devient la jouissance à la fin de l’analyse ? – Passe du fantasme / Passe du sinthome
La passe au féminin
——Bénédicte Jullien : Jouissance de la parole dans l’Autre-Absent
——Anne Lysy : La passe et le féminin
——Patricia Bosquin-Caroz : Féminité – Impasses et passes
——Anne Béraud : Passe et féminin – Du ravage à la solitude
Le rêve, index de vérité ou de réel ?
——Clotilde Leguil et Bénédicte Jullien : Argument
——Laurent Dupont : Introduction
——Anne Béraud : La morsure
——Marta Serra Frediani : « Un rêve, c’est un réveil qui commence »
——Bénédicte Jullien : Sortir les mots de la bouche
——Clotilde Leguil : Rêve, rivage, dénouement
°
Clinique psychanalytique de la féminité
Omaïra Meseguer : Ravages
Daniel Pasqualin : Ravages et protestations… féminines
°
« L’ébat de la langue »
Augustin Menard : Lacan avec Valéry – Au « Cimetière marin »
Ginette Michaux : Poétique lacanienne – « Le tout dernier Lacan » et la poétique de Mallarmé
Pierre Malengreau : La leçon de Francis Ponge
Yves Depelsenaire : Raymond Queneau et la chanson du néant
Marie-Françoise De Munck : L’effort du poète – À propos de Jacques Perry-Salkow
°
Entretien / Étude
Romeo Castellucci : Forcer la scène, par Bruno de Halleux et Marc Segers
Jean-Marc Josson : Le sinthome de Schreber